Menu
Home
Log in / Register
 
Home arrow Law arrow litineМЃrance en questions

Analyser l'intervention et la repenser

Depuis plusieurs décennies, une diversité de pratiques et de modalités d'intervention coexistent dans le monde de l'itinérance. Dans cette troisième thématique, les auteurs constatent le changement continuel de celles-ci et la récurrence: comment aider individuellement, soutenir institutionnellement, agir politiquement, résoudre collectivement la question de l'itinérance? Autant de questions qui traversent la réflexion sur l'itinérance et qui constituent un axe fort du lien entre chercheurs et praticiens. Cinq textes de nature et de facture très différentes abordent ces divers enjeux.

On le sait, le monde de l'itinérance est marqué au coin de la maladie mentale. Bien que ce constat traverse l'ensemble des études sur la question, peu de praticiens psychiatres interviennent dans ce champ. Pour Marie- Carmen Plante, les problèmes de santé mentale des personnes en situation d'itinérance interpellent ou interrogent les pratiques des experts en psychiatrie. La nosographie des maladies mentales est mise à l'épreuve, puisqu'aux problèmes psychiatriques s'ajoutent généralement des difficultés économiques, sociales et familiales; la question de l'exclusion et de la stigmatisation devient alors centrale. Pour cette psychiatre, l'intervention en ce domaine exige de quitter le confort de la clinique et de partager son action avec d'autres experts. Pour que l'accessibilité aux services pour les personnes itinérantes ayant des problèmes de santé mentale puisse se réaliser, il faut qu'une importante reconfiguration des pratiques et des expertises soit opérée.

Depuis longtemps déjà, la prévention de l'itinérance préoccupe les milieux de l'intervention. Pour Olivier Chanteau, Mario Poirier, Francine Marcil et Jérôme Guay, une des pistes fructueuses est de cibler la période de la vie que représente la transition à l'âge adulte. Dans leur étude touchant de jeunes usagers des centres jeunesse déjà aux prises avec des difficultés majeures, ceux-ci seraient à risque élevé de se retrouver en situation d'itinérance. L'absence de préparation à la vie hors les murs pour des jeunes qui passent souvent de longues périodes en institution constitue un écueil de taille. Entre l'idéalisation ou l'appréhension de la vie "dehors", les jeunes bricolent des images plus ou moins réalistes et adaptées de ce que sera cette vie, notamment sous la forme de projections. Le long temps passé en institution amènerait un désinvestissement du processus de réinsertion à la vie hors les murs et augmenterait la crainte de ne pas trouver ses repères ou celle de l'absence de filet de sécurité.

Le travail infirmier constitue un axe majeur de l'intervention auprès des personnes itinérantes au regard des nombreux problèmes de santé physique auxquels celles-ci sont confrontées. Hélène Denoncourt, Marie- Claude Bouchard, Nancy Keys ont une longue expérience de l'intervention infirmière dans le milieu de l'itinérance. Par leur travail, elles sont constamment à l'affût des transformations visibles du phénomène, de l'émergence de nouvelles problématiques, de l'augmentation de la clientèle, de l'explosion des situations de comorbidité. Les modèles, les techniques et les approches d'intervention font l'objet d'un renouvellement périodique. À partir d'une approche qualifiée d'outreach, le travail infirmier vise à la fois à rejoindre les personnes dans leur milieu et à rendre les différents services disponibles et accessibles. À cette fin, la formation des personnels infirmiers ne doit pas se faire seulement en visant l'acquisition d'une compétence technique mais aussi des compétences sociales, voire en favorisant un engagement citoyen.

L'intervention se développe aussi à partir de lieux qui, traditionnellement, relevaient de logiques caritatives et assistancielles. Michel Simard affirme que l'assistance conduirait à une impasse et à un confinement dans l'itinérance. D'où la nécessité de s'interroger sur la situation des personnes qui fréquentent les ressources d'hébergement. L'absence de logement n'est pas le problème en soi, mais l'indice d'une difficulté plus grande: le lien avec les autres. La réintroduction de la temporalité dans l'analyse des situations de crise permet de saisir ce qui a mené à cette situation et d'identifier les trajectoires qui permettraient de s'en sortir. L'individu en situation d'urgence est dans une impasse. Il ne s'en sort pas tout seul, rencontrant un ensemble d'obstacles qu'il faut considérer dans les solutions proposées. Les pratiques d'hébergement d'urgence sociale se veulent une manière renouvelée de penser l'action auprès des personnes itinérantes.

Historiquement, l'action et l'intervention auprès des personnes itinérantes s'inscrivent dans un réseau large et diversifié de ressources et de services. Pour Shirley Roy et Daphné Morin, plus qu'une addition de pratiques, le réseau se révèle être le dispositif qui permet d'intégrer, dans l'action, des logiques et des principes contradictoires ou antagoniques. S'y juxtaposent alors le clinique et le politique, l'individuel et le collectif, ce qui amène la déclinaison d'une série de pratiques dites: thérapeutiques, de défense des droits, de modification de comportements et de gestion de risques. Les interventions auprès des personnes itinérantes permettent donc d'atteindre différents buts: accueillir la souffrance, orienter les personnes vers les ressources adaptées, favoriser la réinscription sociale, la recréation de liens et le redéploiement d'habiletés. Dans la réorganisation actuelle des services aux démunis, l'enjeu pour le réseau est d'éviter de se substituer à l'État et de devenir le lieu de gestion des populations problématiques.

 
Found a mistake? Please highlight the word and press Shift + Enter  
< Prev   CONTENTS   Next >
 
Subjects
Accounting
Business & Finance
Communication
Computer Science
Economics
Education
Engineering
Environment
Geography
Health
History
Language & Literature
Law
Management
Marketing
Mathematics
Political science
Philosophy
Psychology
Religion
Sociology
Travel