Menu
Home
Log in / Register
 
Home arrow Law arrow litineМЃrance en questions

LA PRATIQUE D'URGENCE SOCIALE DU CENTRE LE HAVRE DE TROIS-RIVIÈRES [1]

En 1994, le Centre Le Havre est encore un refuge de type traditionnel. On sait cependant que ce rôle tire à sa fin; sur une période d'environ cinq ans, nous allons apporter des changements majeurs et irréversibles dans notre pratique et notre offre de service, ce qui nous fera passer d'une organisation d'aide aux personnes démunies et sans abri à un dispositif d'hébergement centré sur l'accompagnement des individus en situation d'urgence sociale, en interface avec les différents services publics et organismes communautaires. Dans cette section nous verrons la philosophie, le système, l'organisation des services, les "ingrédients" de base et les résultats.

Commençons par délimiter le contexte, très schématiquement: Trois- Rivières est une agglomération urbaine d'environ 126 000 habitants. Situé à dix minutes à pied du centre-ville, le Centre Le Havre est reconnu par l'Agence de santé comme un organisme d'hébergement communautaire. En 1994, nous avons une capacité d'accueil de vingt lits: sept chambres à deux lits et six chambres individuelles. Dans les périodes de débordement, nous pouvons augmenter notre capacité jusqu'à vingt-trois en utilisant des canapés au sous-sol. À cette époque, comme encore aujourd'hui, nous sommes la seule ressource d'hébergement pour les sans-abri à Trois-Rivières.

La philosophie

13.3.1.1. Accompagner des individus

Le principe d'intervention est très simple. Il part du constat que l'individu en situation d'urgence est dans une impasse; laissé à lui-même, il n'arrive pas à s'en sortir. Il risque de s'enliser dans l'inexistence sociale. Il est pris dans un nœud de problèmes qui l'étouffe et qu'il n'arrive pas à défaire seul. Comme individu, il est isolé, mais ses problèmes, eux, sont enchevêtrés dans les débris d'un monde en ruine; son monde à lui s'est effondré. C'est pour cela qu'il est perdu; il ne peut plus habiter nulle part. Exposé aux risques de la survie, il doit plus que jamais, par lui-même, renouer le fil brisé de son histoire; c'est ce fil qui le relie au monde et lui permet d'habiter quelque part, c'est-à-dire d'être quelqu'un. Ce travail de rétablissement des liens qui rattachent un individu à une histoire à l'intérieur de laquelle il est quelqu'un, quelque part, est ce que nous appelons résilience. L'individu

n'est jamais la somme de ses problèmes; il les transcende. C'est d'ailleurs pour cela qu'il peut les identifier et les résoudre. Cette capacité qu'a l'individu de se transcender révèle son historicité qui est sa présence à lui-même, aux autres et aux choses. Soutenir la résilience de l'individu en situation d'urgence sociale, c'est donc encourager sa présence. Bref, c'est reconnaître sa capacité d'être quelqu'un. C'est aussi lutter avec lui, parfois malgré lui, pour la reconnaissance de cette capacité et le respect des droits qui s'y rattachent. Accompagner quelqu'un en situation d'urgence sociale, c'est soutenir sa présence, à un moment où rien ne vient plus étayer cette présence au monde. Ce que l'on désigne par cette expression de rupture sociale est l'effondrement de ce qui peut étayer cette présence et la perte des appuis qui l'assuraient. Accompagner l'individu en situation d'urgence sociale, c'est soutenir sa présence, malgré tout.

13.3.1.2. Intervenir sur une situation

Les services que nous offrons ne s'adressent pas à une catégorie d'individus que l'on pourrait appeler "les itinérants"; ils sont offerts à tous les individus, hommes ou femmes, qui sont en situation d'urgence sociale. Les services ne sont pas organisés en fonction d'une clientèle particulière, mais d'une situation particulière qui peut affecter diverses clientèles. La différence d'approche est majeure. Nous considérons que le dispositif d'urgence sociale est un service d'intérêt public. Il offre à la population une protection contre les risques de rupture sociale que génère notre société; ce service n'est pas pensé pour accueillir des individus marginaux, même si parfois les personnes peuvent l'être et même revendiquer ce statut, mais des citoyens et des citoyennes en rupture sociale. Nous intervenons dans une situation de rupture sociale dans laquelle sont jetés des individus qui n'ont en commun que cette condition. Une situation d'urgence sociale se déploie dans une configuration problématique concrète et repérable. Et ce repérage permet d'amorcer un processus de résolution de problème qui redonne à l'individu le cadre qui peut soutenir sa présence.

C'est là l'arrière-plan philosophique de notre pratique: accompagner des individus et intervenir dans des situations précises; soutenir la présence de quelqu'un et lui redonner le cadre nécessaire pour reprendre pied et sortir de l'urgence.

  • [1] Vous trouverez les informations et la documentation relatives au Centre Le Havre sur le site <havre.qc.ca>.
 
Found a mistake? Please highlight the word and press Shift + Enter  
< Prev   CONTENTS   Next >
 
Subjects
Accounting
Business & Finance
Communication
Computer Science
Economics
Education
Engineering
Environment
Geography
Health
History
Language & Literature
Law
Management
Marketing
Mathematics
Political science
Philosophy
Psychology
Religion
Sociology
Travel